Un atelier de mise en œuvre des recommandations issues de l’Assemblée nationale sur la sécurité au Burkina Faso, s’est ouvert jeudi à Ouagadougou pour trouver des réponses « conséquentes et efficaces » pour lutter contre le terrorisme qui créer la psychose au sein des populations.

« Ces deux jours de travaux ont pour objectif d’apporter des réponses appropriées à travers l’identification d’une part des recommandations dont la mise en œuvre implique notre département, et d’autre part, des actions à mener dans cette optique », a indiqué le ministre en charge de la défense nationale, Jean Claude Bouda.

Face à l’insécurité grandissante, la représentation nationale avait auditionné au mois de septembre dernier, le Chef du gouvernement burkinabè et 13 de ses ministres, lors d’une session extraordinaire sur la question.

A l’issue des auditions, des recommandations au nombre 14 ont été formulées visant à accélérer les textes d’intérêt stratégique relatifs à la défense et à la sécurité et de renforcer la protection sociale des militaires en opération.

Les parlementaires ont aussi recommandé de renforcer les capacités opérationnelles des forces de défenses et de sécurité pour une meilleure protection du territoire, et de promouvoir une implication plus grande des citoyens dans la lutte.

« D’autres recommandations que nous avons jugées opportunes au regard du contexte sécuritaire ont été intégrées à cette liste afin de nourrir la réflexion », a précisé, le ministre Bouda.

Pour les actions qui nécessiteront plus de temps pour être évaluées M. Bouda, a invité les participants venus de différentes garnisons à élaborer des termes de références pour permettre, dans un bref délai, de poursuivre la réflexion afin de proposer des dossiers y relatifs.

Depuis 2015, le Burkina Faso est attaqué par des ennemis à travers des actions terroristes menées sur le territoire national, notamment dans sa partie Nord et Est.

Ces attaques cibles généralement les Forces de défense et de sécurité (FDS), les représentants de l’Etat, les membres de l’administration, les leaders d’opinion.

Ces dernières semaines, ces attaques se sont multipliées avec l’utilisation d’engins explosifs improvisés qui ont entraîné beaucoup de victimes dans les rangs des FDS.

M. Bouda a salué la bravoure des soldats qui, en dépit des difficultés, leur opposent une résistance.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.