La production céréalière brute des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) pour la campagne 2017-2018 est de 28,683 millions de tonnes, selon les données établies par le Comité Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS).

D’aprés cette structure, la production céréalière de la zone a enregistré une évolution de 2,8% par rapport à son niveau de 2016-2017 où elle s’élevait à 27,906 millions de tonnes.

Les meilleures productions sont enregistrées respectivement par le Mali (9,514 millions de tonnes), le Niger (5,853 millions de tonnes), le Burkina (4,063 millions de tonnes) et la Côte d’Ivoire (3,327 millions de tonnes).

Derrière ce quarté, viennent les autres pays avec moins de 2,600 millions de tonnes de production céréalière. Le mieux positionné est le Sénégal (2,516 millions de tonnes) suivi du Bénin (1,897 million de tonnes), le Togo (1,301 million de tonnes) et la Guinée-Bissau (210.100 tonnes).

APA

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.