L’assemblée nationale s’est réunie en première session spéciale de l’année 2019 hier 8 janvier à la demande du gouvernement et doit examiner la demande de prolongation de l’instauration de l’état d’urgence instauré dans 14 provinces du pays le 31 décembre dernier.

La loi dispose qu’il peut être décrété sur tout ou partie du territoire national, l’état d’urgence pour douze (12) jours, mais peut être prolongé après autorisation de l’Assemblée nationale à cet effet et de plein droit. Selon le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, l’état d’urgence dans un Etat de droit est une exception dans la mesure où il touche à l’équilibre entre les pouvoirs au profit de l’exécutif.« La sécurité collective étant la matrice de tous les droits, lorsque les circonstances l’obligent, les citoyens doivent consentir à limiter temporairement l’exercice de certains de leurs droits au nom du premier des droits que constitue la sécurité. Au regard de sa finalité qui est d’assurer avec célérité et efficacité la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso et de ramener la quiétude au sein des populations, le présent état d’urgence procède du souci de l’intérêt général », a t-il dit. Il a donc demandé aux parlementaires d’examiner en conséquence le présent projet de loi portant prolongation de l’état d’urgence sans considération d’appartenance politique ou idéologique, mais pour l’intérêt général dont il est porteur.


Suite aux récentes événements qui se sont déroulés le 1er janvier à Yirgou, le président de l’Assemblée nation a saisi l’occasion pour présenter ses condoléances aux parents des personnes tuées et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.
« Notre désir de vivre ensemble étant non négociable, j’exhorte les autorités compétentes à ouvrir avec diligence une enquête sur ce drame humain afin d’en situer toutes les responsabilités et d’en tirer avec fermeté toutes les conséquences. Sans complaisance aucune, les commanditaires, les auteurs et les complices de cette horreur doivent être traduits devant les juridictions compétentes afin de subir la loi dans toute sa rigueur », a-t-il déclaré.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.