L’opposant Félix Tshisekedi a est été déclaré vainqueur hier soir vainqueur de l’élection présidentielle à un tour par le président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) en obtenant 7.051.013 suffrages exprimés, soit 38,57%.

L’attente aura été longue. Prévus dimanche passé, c’est finalement hier soir que les résultats provisoires de la présidentielle ont été rendus publics par le président de la CENI, Corneille Naaga. Félix, le fils de l’opposant historique à Mobutu, Etienne Tshisekedi arrive en tête avec 38,57% des voix devant le candidat de la Lamuka, Martin Fayulu donné pourtant favori et qui totalise 6.366.732 soit 34,83%, le candidat du pouvoir, Emmanuel SHADARY arrivant en troisième position avec 4.357.359 soit 23,84%. Le taux de participation est estimé à 47,56%.
Ces résultats, il faut bien le dire, sont une douche froide pour le candidat arrivé en deuxième position d’autant que sans dévoiler son nom, la puissance la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) avait laissé entrevoir une large victoire de Martin Fayulu, s’appuyant sur ses propres décomptes.
Les deux candidats ont encore la possibilité de contester les résultats devant la cour constitutionnelle, ce qui sera sans doute fait.
Ces derniers jours, les partisans de Martin Fayulu ont accusé le camp de Tshisekedi de négocier secrètement un partage du pouvoir avec le président sortant Joseph Kabila.
L’élection qui a été reportée à plusieurs reprise devait mettre un terme à la crise politique que connaissait ce pays continentale depuis trois ans.

Dominique Koné
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.