Une femme qui était sur le point d’accoucher et son accompagnant ont été mortellement atteints, dans la nuit de mercredi à jeudi, lors de l’attaque de la gendarmerie de Kongoussi par des terroristes, a appris l’AIB de sources sûres.

Selon des riverains de la brigade contactés par l’AIB, les assaillants dont le nombre varie entre 50 et cent, ont débuté l’assaut peu après 21h, profitant de l’isolement du poste et de l’absence de clôture.

Une femme en travail et son accompagnant ont été mortellement touchés, alors qu’ils se rendaient au centre de santé du secteur 5.

Le poste de gendarmerie et plusieurs engins ont été incendiés par les agresseurs.

Un détenu qui se trouvait dans le boxe a été retrouvé sain et sauf, préférant ne pas prendre la fuite.

La situation sécuritaire du Burkina, déjà mise en mal en 2018, s’est fortement dégradée depuis le début de l’année avec la recrudescence des attaques.

L’armée a annoncé avoir "neutralisé" plus de 200 terroristes depuis le lancement en début de semaine, d’opérations de ratissage, en réaction aux assassinats de 14 civils et de cinq gendarmes.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.