Rendu au 13 mai 2019, la valeur des actions du groupe marocain BMCE Bank of Africa a affiché une progression de 3,77% sur la bourse de Casablanca, selon des données collectées par l’Agence Ecofin. Cette progression signale un meilleur début d’année pour le groupe qui a une forte présence en Afrique, comparé à l’année précédente.

Sur la même période en 2018, sa valorisation boursière s’était amélioré de seulement 0,47%. BMCE Bank of Africa a aussi fait mieux sur ce segment que ses concurrentes directes en Afrique, que sont Banque Centrale Populaire (maison mère de Banque Atlantique), dont la valeur boursière a reculé de 5% sur la période, et Attijariwafa Bank qui a reculé de 2,26% selon les mêmes données.

Ce meilleur sentiment des investisseurs pour le groupe présidé par le milliardaire marocain Othman Benjelloun mérite d’être compris. BMCE a connu des performances financières plutôt mitigées en 2018, comparativement à 2017, avec un bénéfice par action qui s’est inscrit en baisse pour la troisième année consécutive.

Rappelons que l’activité de crédit peine depuis quelque peu à soutenir la croissance des revenus des grands groupes bancaires marocains cotés. « Compte tenu de la tendance baissière des taux débiteurs et de la décélération de la distribution des crédits (dans la majorité des pays d’implantation des banques marocaines dont la contribution aux résultats des groupes marocains est importante), nous pensons que le rythme d’évolution de la marge d’intérêt devrait ralentir. », peut-on lire dans une analyse de perspectives faite par la firme CDG Capital.

Pour le groupe BMCE Bank of Africa, les analystes de la firme d’investissement, projettent qu’après une baisse de 10,1% en 2018, le bénéfice net ne devrait progresser que de 2,6% en 2019.

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.