C’est le 16 juin prochain que le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) devait se réunir en congrès extraordinaire avec un seul point à l’ordre du jour : réviser les statuts pour être en conformité avec le nombre de membres siégeant dans le Bureau politique national.
Seulement voilà, ce congrès n’est pas du goût de tout le monde, à commencer par les militants anti-Komboïgo qui ne veulent pas en entendre parler. Pour l’empêcher le rendez-vous du 16 juin d’avoir lieu, ils ont intenté une action référé auprès du tribunal de grande instance de Ouagadougou. Parmi les auteurs de ce référé, figurent entre autres, Rasmané Sawadogo, Mahamadi Lamine Kouanda, Paco Gnama Drabo et Mme Sow Rokiata
L’audience est actuellement en cours. Verdict dans les heures qui viennent

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.