Les chiffres de l’infidélité féminine n’ont cessé de croître ces dernières années. En cause ? La charge mentale et de l’insatisfaction sexuelle, si l’on en croit une étude menée dans plusieurs pays européens par l’Ifop.*

En 2019, plus d’une femme sur trois a été infidèle. Un chiffre qui n’a cessé de progresser ces cinq dernières décennies, passant de 10% en 1970 à 37% cette année, selon les chiffres d’une enquête menée par l’Ifop pour le site de rencontre Gleeden. Et surprise (ou pas), la charge mentale, au même titre que l’insatisfaction sexuelle, serait en grande partie responsable de l’infidélité féminine.

Insatisfaction sentimentale et sexuelle

En effet, parmi les Françaises infidèles interrogées, 21% d’entre elles se disent insatisfaites de leur vie sentimentale et 24% de leur vie sexuelle avec leur partenaire actuel. Un chiffre qui tombe à 13% lorsqu’elles jugent leur conjoint « très attentif à leur plaisir ».

Autre facteur pointé du doigt : la charge mentale. Si l’on en croit l’étude menée par l’Ifop, les Françaises trompent d’autant plus leur partenaire quand ce dernier ne participe pas aux tâches ménagères : la proportion d’infidèles est près de trois fois plus élevée chez les Françaises qui en font beaucoup beaucoup plus que leurs partenaires (17%) que chez celles qui en font moins (6%).
Indépendamment du partenaire, d’autres facteurs peuvent rentrer en ligne de compte, à l’image du lieu de résidence. En effet, 20% des citadines ont déjà succombé à la tentation, contre 10% des Françaises résidants à la campagne (10%). Quant au profil sociologique des infidèles, elles sont plus souvent issues des classes supérieures (19%) que des classes populaires (10%).

Parfois, l’infidélité ne se limite pas à une simple aventure sexuelle. Une Française sur quatre (26%) a déjà vu son amant d’une nuit devenir un partenaire officiel.

* Étude Ifop pour Gleeden.com réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 15 avril 2019 auprès d’un échantillon de 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Mooréa Lahalle
Le Figaro Madame

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.