Le verdict vient de tomber : le congrès extraordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) prévu le 16 juin a été annulé par le juge des référés du tribunal de grande instance de Ouagadougou. Il avait été saisi par des cadres du parti proches de Kadré Désiré Ouédraogo qui contestent la légalité de la convocation du congrès par le président Komboïgo. Le juge a ordonné l’annulation du congrès jusqu’à la régularisation du Bureau politique national qui comprend plus de 1000 membres au lieu de 600.
Présents au tribunal, le président du CDP, Eddie Komboïgo et le 1er vice-président, Achille Tapsoba et leurs nombreux partisans sont ressortis du palais de justice dans un silence, visiblement très déçus. "Nous allons nous conformer à la décision du juge"a réagi Eddie Komboïgo. Il a annoncé que dès ce soir, il allait convoquer un conseil national, puis un BEN pour qu’ensemble "nous ramenions à 600 le nombre de membres du BPN". Il a lancé un appel au calme aux militants, leur demandant de "rester sereins".

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.