L’Organisation du développement et de la coopération sur l’interconnexion énergétique mondiale a fait part mercredi, au président du Faso Roch Kaboré, de son ambition de connecter tous les pays du monde dont le Burkina Faso, à partir d’un grand barrage congolais.

L’interconnexion mondiale de l’énergie est en phase de créer une plate-forme qui va permettre de relier tous les pays du monde entier en terme d’énergie, a expliqué mercredi son président Liu Zhenya, à l’issue d’un entretien avec le président du Faso Roch Kaboré.

« L’objet de la rencontre avec le président du Faso, est de présenter la place que le Burkina Faso va occuper dans cette alliance et tout ce que les autres pays vont apporter au Burkina », a-t-il poursuivi.

Selon Liu Zhenya, il s’agira d’abord de développer la production locale avant d’importer en cas de manque.

Concrètement, « des technologies très particulières et très spécifiques », appelées « ultra Haute tension », permettront de relier tous les pays du monde, en important et en exportant l’énergie, a ajouté M. Zhenya.

Il a assuré que le Burkina Faso sera interconnecté à partir du plus grand barrage au monde qui sera construit au Congo.

D’après l’expert, l’énergie deviendra alors moins chère au Burkina Faso, comparé aux coûts liés aux importations à partir de la Côte d’Ivoire et du Ghana.

En rappel, le Burkina Faso qui fait face à un important déficit énergétique, a décidé de porter la part des énergies renouvelables à 30%, d’ici à 2020.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.