Depuis ce matin et pour 72 heures, les responsables des fédérations et des régions du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) sont réunis dans la salle Salif Diallo du Centre international de formation politique Kwamé Nkrumah pour une formation politique. "C’est son niveau politique qui fait de lui un bon militant politique", explique Sanon Djézouma, directeur adjoint et administrateur du Centre, l’école de formation politique du MPP située dans le quartier Wayalguin, dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou.
Au menu, plusieurs communications destinées à faire des responsables régionaux et fédéraux, les vrais leaders capables d’impulser une dynamique militante à l’intérieur du pays et positionner le parti sur le chemin de la victoire aux prochaines élections."
Le parti politique ; historique du MPP ; l’orientation politique du MPP ; leadershipe et management des organisations politiques parti ; état de mise en oeuvre du PNDES, sont entre autres, les thèmes qui seront développés durant les deux jours que durera la formation.


Le MPP, a rappelé, le directeur général du Centre, Emile Paré, "n’est pour l’instant pas un parti politique. Or, il est indispensable d’avoir un parti avant-gardiste qui nous permet de conserver le pouvoir le plus longtemps possible et cette formation vise à renforcer les capacités des responsables régionaux fédéraux en attendant de s’intéresser à la base", a t-il déclaré aux participants venus des régions du Centre, des Hauts-Bassins, du Sahel, du Centre-Est, etc.
La cérémonie marquant la fin de la formation devrait être présidée par le président par intérim du MPP, Simon Compaoré.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.