Du 13 au 14 juillet, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a initié une session de formation au profit des présidents de fédérations et ceux de conseils régionaux du parti, le but étant de les outiller davantage sur les valeurs du parti. La cérémonie de clôture de la formation a eu lieu hier 14 juillet au Centre international de formation Kwamé Nkrumah en présence du président par intérim du MPP, Simon Compaoré.

"Nous avons bénéficié des fondamentaux du parti, d’une formation sur le leadership, comment régler les situations conflictuelles, etc.", confie un participant à la session de formation politique initiée par le Centre international de formation politique Kwamé Nkruma, l’école de formation du MPP, sise au quartier Wayalghin, dans l’arrondisemeent 10 de Ouagadougou. Selon le président par intérim du MPP, Simon Compaoé, la question de la formation se pose avec acuité au sein du parti. « Lors de nos tournées, les militants ont demandé à être formés, et ils ont raison, car c’est le manque de formation qui amène souvent les militants à agir de manière désordonnée, à créer des troubles au sein du parti et à cultiver l’indiscipline », a-t-il laissé entendre. Il estime que "si nous arrivons à former ceux-là qui ont la charge de gérer les structures dans les régions et provinces, dans les communes, dans les secteurs, nous verrons une nette amélioration dans nos structures et s’il y a cette nette amélioration, cela va impacter positivement nos actions sur le terrain sur les défis que le parti doit relever".
A en croire Bado Abdoulaye, le président du conseil régional du Centre-ouest, cette formation a été un succès total. « Au cours de ces deux jours, nous avons eu l’occasion de bénéficier d’un renforcement de nos capacités. Comme vous le savez au niveau du MPP, nous sommes venus d’horizon divers, et nous n’avions pas la même culture politique ; il fallait nous mettre au même niveau afin que nous puissions continuer à encadrer les militants, de sorte que tout ce que nous avons comme indiscipline puissent être corrigée. Et c’est pour cela que cette formation a été organisée, l’objectif étant pour les bénéficiaires de pouvoir contribuer à encadrer les militants sur le terrain et rendre notre parti suffisamment fort pour gagner les élections à venir », a-t-il commenté.
A la fin de la session de formation qui a porté sur plusieurs thématiques (http://kaceto.net/spip.php?article6847), les participants ont soulevé un certain nombre de points à améliorer au sein du parti : le dysfonctionnement du parti qui se traduit par le non-respect des textes ; la nécessité de renforcer le mouvement des cadres du parti ; la nécessité d’affirmer le rôle de la fédération dans la hiérarchie du parti ; le renforcement de la lutte contre la corruption par des sanctions effectives ; la nécessité de maîtriser la fronde sociale pour faciliter la mise en œuvre du PNDES, etc.
En réponse, Simon Compaoré a promis que "tout ce qui a été fait comme recommandations seront exploitées par la direction politique au bénéfice de tout le parti".

Frédéric Thianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.