Onze personnes sont décédées dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu’elles étaient en garde à vue à la police judiciaire de Ouagadougou ‘’pour des infractions relatives à la législation des stupéfiants’’, a annoncé le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou Maïza Sérémé.

Maïza Sérémé a précisé dans son communiqué qu’une enquête a été ouverte et que les examens et autopsies nécessaires seront menés.

La police nationale précise dans un communiqué que ces onze disparus faisaient partie d’un groupe de personnes interpellées en fin de semaine, dans le cadre d’une enquête pour trafic et consommation de drogues.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.