Le gouvernement burkinabè a confirmé mercredi, sa décision de lancer un test de recrutement de professeurs parmi les bénéficiaires 2016 du « Programme emploi-jeunes pour l’éducation nationale » (PEJEN).

Le conseil des ministres du mercredi a autorisé « le recrutement sur mesures nouvelles spéciales », de professeurs de CEG/CET parmi les bénéficiaires du « Programme emploi-jeunes pour l’éducation nationale » (PEJEN), promotion 2016.

Mais le rapport du conseil des ministres, ne précise pas le nombre de postes à pourvoir.
Le PEJEN est une promesse de campagne du président Roch Kaboré de recrutement d’enseignants contractuels parmi les étudiants, avec la possibilité d’être intégré par la suite dans la Fonction publique.

« Le contrat du PEJEN est très claire. C’est un contrat qui donne 100 mille FCFA par mois. Vous faites trois mois d’évaluation et ceux qui sont retenus, vont travailler. Ceux qui restent dans le programme pendant trois ans, le gouvernement s’est engagé à organiser un concours pour leur intégration dans la Fonction publique », avait martelé le ministre de l’Education nationale Stanislas Ouaro, le 03 octobre 2018, lors d’un point de presse du gouvernement.
Toutefois, en 2018 et en 2019, des bénéficiaires du programme ont manifesté plusieurs fois, pour réclamer leur intégraJtion pure et simple, assurant que la promesse présidentielle mentionne uniquement une assiduité de trois ans et non un test qui va éliminer bon nombre d’entre eux.

« Nous allons les intégrer au fur et à mesure », a réagi le 6 août 2019 le ministre Ouaro, avant de préciser qu’il n’y aura plus de recrutements de professeurs dans le cadre du PEJEN.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.