Ceci est un communiqué de la représentation diplomatique du Burkina en Côte d’Ivoire dans lequel elle se démarque d’un meeting dit de réconciliation prévu le 2 novembre prochain à Gagnoa et placé sous le patronage de Alcide DJEDJE, par ailleurs président de la formation politique CONCORDE.

Depuis quelques temps, des spots diffusés sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI), après le journal télévisé de 20h en langues mooré et française, invitent les populations ressortissantes des pays membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) résidentes en Côte d’Ivoire à sortir massivement pour prendre part, le 02 novembre 2019, à Gagnoa, à un meeting dit de la réconciliation, placé sous le haut patronage de SEM Alcide DJEDJE, par ailleurs président de la formation politique CONCORDE.

Les mêmes spots indiquent que les Ambassadeurs des pays membres de la CEDEAO sont associés à la tenue de cette manifestation qu’organise Monsieur Emile KIMA, présenté comme « Ambassadeur de la paix » et président d’une association dénommée « Fondation pour la paix en Afrique de l’Ouest ».

La Représentation diplomatique du Burkina Faso en Côte d’Ivoire informe la communauté burkinabè qu’elle n’est mêlée ni de près, ni de loin à cette activité dont le caractère politique est évident.

L’Ambassade et les Consulats généraux du Burkina Faso à Abidjan, Bouaké et Soubré invitent en conséquence la communauté burkinabè résidant en Côte d’Ivoire à se démarquer de cette activité.

La Représentation diplomatique du Burkina Faso en Côte d’Ivoire

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.