Lancé en 2008 par le quotidien L’Observateur Paalga, le marathon Ouaga-Laye qui est désormais co-organisé avec la commune de Ouaga a été rebaptisé "Marathon Paalga du Grand Ouaga". La première édition de ce nouveau format est prévue le 7 décembre prochain

C’est devant le siège de l’Observateur Paagla, en plein centre-ville que sous le coup de 6 heures, se lanceront les athlètes le 7 décembre prochain pour parcourir 42,195 km dans les artères de la ville de Ouaga et sa banlieue. Hier 27 novembre, le comité d’organisation présidé par notre confrère Ousséni Ouédraogo a donné des précisions sur le niveau de préparation de cet événement sportif international.
A la date d’hier, 300 personnes étaient inscrites et le comité attend entre 500 et 700 athlètes venant de 15 pays essentiellement africains, notamment du Kenya, de l’Ethiopie et du Maroc.
Les retardataires qui le souhaitent peuvent encore s’inscrire jusqu’à demain 29 novembre, dernier délai, au siège de l’Observateur Paalga, à la fédération burkinabè d’athlétisme (au stade du 4 août), au stade Issoufou Joseph Conombo, à la mairie centrale et dans les mairies d’arrondissements de la commune de Ouagadougou. Les maillots peuvent être retirés au siège du journal dès le 6 novembre.

A en croire le comité d’organisation, le budget qui est de 45 millions n’est pas encore bouclé, mais la certitude est que le premier à franchir la ligne d’arrivée empochera la somme de 3 millions de F CFA, le 2è 1,5 million de F CFA et que les 20 premiers seront primés.
Le premier Burkinabè à franchir la ligne recevra une moto et la première femme repartira avec une moto et 500 000 F CFA.
Pour le président du comité d’organisation, au-delà des primes, l’essentiel est que chacun se fixe un objectif en se lançant sur la ligne de départ et l’atteigne.

Dominique Koné
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.