Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, va abriter les festivités entrant dans le cadre de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina et les cents ans de la création du territoire de la Haute-Volta (1919-2019) sous le thème : « Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-nation ».
En prélude du top départ de cette commémoration, le comité national d’organisation a animé hier 2 décembre à Tenkodogo, une conférence de presse pour faire le point de l’état d’avancement des préparatifs.

« Les infrastructures nécessaires pour la célébration de la fête nationale de l’indépendance à Tenkodogo, à savoir la salle polyvalente, l’axe du défilé, la place de la nation et quelques artères de la ville de Tenkodogo sont totalement achevés. Le stade régional est en cours de finition et sera prêt pour accueillir la finale de la coupe de l’indépendance prévue le 10 décembre 2019 ».
C’est le bilan dressé par le président du comité d’organisation du 11 décembre, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo, principal orateur de la conférence de presse. A l’en croire, c’est plus de 7000 défilants qui sont attendus à ce 59è anniversaire. Quand au coût total des infrastructures à réaliser par l’Etat et l’ensemble de ses démembrements, il s’élève à plus « de 30 milliards de FCFA ».
Il s’agit entre autres, des voiries qui sont faites à Tenkodogo, à Koupéla et à Ouargaye, de la place de la nation construite sur une superficie d’environ 2ha (elle est constituée d’une tribune de 300 places assises, d’un mur de clôture et d’une cours de pavés), de la salle polyvalente multifonctionnelle d’une capacité de 500 places assises construite sur une superficie de 2 ha, la réfection et la réhabilitation des bâtiments administratifs et bien d’autres infrastructures scolaires et sanitaires, etc.
Pour ce qui est du taux d’exécution des travaux, le ministre Siméon a confié que l’axe du défilé, la voie de la revue des troupes, la voie d’accès à Tenkodogo (RN16) ainsi que d’autres rues sont achevés. « En somme, le taux d’exécution physique moins les voiries est d’environ 79,84%, pour un délai moyen de consommation de 87,93%. Au niveau des cités des forces vives, il faut noter qu’environ 350 bâtiments F2, F3 et F4 sont achevés », a-t-il déclaré.
S’agissant des logements sociaux et économiques, « nous avons 100 bâtiments en cours de finition à Tenkodogo et 50 à Koupéla sur un total de 150 prévus », a fait savoir le président du comité d’organisation. Il a par ailleurs confié que l’objectif du comité d’organisation était de livrer l’ensemble des infrastructures, mais estime que les taux d’exécution sont assez satisfaisants et que donc toutes les promesses seront tenues. « Il faut souligner aussi que Tenkodogo 2019 a profité directement aux populations à travers l’emploi de travailleurs locaux et d’entreprises locales pour environ 1,5 milliards de FCFA injecté au niveau local », s’est-il réjoui.

Le ministre a révélé les innovations de cette année : la construction de plateaux de sport, d’un cafétéria au niveau de la place de la nation permettant de mener plusieurs activités culturelles et sportives ; la cité de la diaspora comprenant 100 villas ; la construction des unités industrielles par la diaspora ; l’auto-construction des forces vives de la région avec plus de 800 parcelles dégagées à Tenkodogo à cet effet ; la construction d’un stade régional avec double évacuation des eaux.
Pour ce 59è anniversaire qui coïncide avec les 100 ans de la création de la Haute-Volta, plusieurs activités sont prévues. « L’inauguration et la remise officielle des infrastructures aux bénéficiaires par son le premier ministre ; la cérémonie d’ouverture de la foire du 11 Décembre, le message du président du Faso qui sera enregistré à Tenkodogo ; les activités sportives notamment la finale en football, le cyclisme, le saut para, le cross populaire et un méga aérobic.
Ce n’est pas tout. Il y aura aussi des séances de prière et d’adoration et des cérémonies de décoration.
Le ministre Sawadogo a salué l’accompagnement des structures partenaires de toutes ces réalisations : la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui réalise l’auberge du 11 Décembre, la LONAB, les ministères de la Santé, celui de l’Environnement, des Sports et loisirs, de l’Eau, etc.
Le ministre a rappelé que cette célébration se déroule dans un contexte sécuritaire très difficile avec des attaques terroristes à répétition. Il a donc été décidé que cette commémoration se fasse dans la sobriété. Pour cela, plusieurs activités ont été supprimées pour respecter la mémoire des martyrs tombés. Il s’agit du déjeuner officiel et le méga concert. Siméon Sawadogo a néanmoins rassuré que le 11 décembre 2019 ne sera pas au rabais, mais un 11 décembre « jamais inégalé et inégalable ».

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.