La visite du général Thierry Marchand, directeur de la coopération de sécurité et de défense, aux forces armées françaises à Niamey s’est matérialisée par la remise de drones d’observation à la garde nationale et à la police nationale nigériennes. Une technologie qui, jusque-là, manquait à la panoplie de l’arsenal dont disposent les forces de défense et de sécurité nigériennes.

Ce don de la France au Niger entre dans le cadre de la coopération sécuritaire et militaire entre les deux pays, visant à lutter contre le terrorisme, à travers l’opération Barkhane.

Lors de cette mission, le haut gradé de l’armée française a rencontré Issoufou Katambé, ministre de la Défense nationale et Mohamed Bazoum, ministre de l’Intérieur. Mais rien n’a filtré des entretiens entre les deux membres du gouvernement nigérien et l’officier militaire français.

Cette remise de matériel intervient quelques jours seulement après les lourdes pertes subies par l’armée française dans le crash de deux hélicoptères au Mali voisin, qui a fait 13 morts.

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.