Une délégation de karatékas, médaillés aux différents jeux sous-régionaux et internationaux, ont été reçus ce lundi 2 mars 2020 dans la soirée par le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré. C’est le président de la fédération burkinabè de Karaté, Oumarou Yugo, qui a conduit cette délégation. Il a confié que depuis trois ans maintenant, c’est une tradition pour sa structure, de venir présenter sa moisson au chef du gouvernement, après les différentes compétitions auxquelles la fédération prend part.

Après avoir engrangé quinze médailles aux jeux de Bamako (Mali) et de Tanger (Maroc), des lauréats de la fédération de Karaté, ont été reçus par le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, ce lundi 2 mars 2020. Accompagnés par le président de la fédération, Oumarou Yugo, ils ont été félicités par le chef du gouvernement, pour l’honneur qu’ils ont fait à notre pays.
Faisant le point de leurs médailles aux différentes compétitions, M. Yugo a déclaré que sur les treize médailles arrachées à Bamako, cinq sont en or, cinq en argent et trois en bronze. A Tanger, nos sportifs karatékas se sont vus octroyer deux médailles de bronze, tandis qu’à Dubaï, le directeur technique national de la fédération, Corneille Maré, a passé avec succès, son examen d’arbitre mondial de karaté.


Par ailleurs, la délégation a profité de cette rencontre avec le Premier ministre, pour lui soumettre des doléances, liées notamment à l’insuffisance de moyens financiers à la fédération de Karaté. Oumarou Yugo a ainsi souhaité le renforcement des capacités financières de sa structure, afin de lui permettre de prendre part aux « trois karatés One », à Paris, à Madrid et à Rabat, le but final étant de présenter des athlètes aux jeux olympiques de Tokyo.
Le président de la fédération de karaté a reconnu les efforts que le ministère en charge des Sports déploie pour sa structure, même si elle reste confrontée à l’insuffisance de ressources financières. En ce qui concerne le bilan de son passage à la tête de la fédération, il a confié que ce sont au total 113 médailles, toutes catégories et qualités confondues, que le Burkina Faso a obtenues. Il s’est réjoui que notre pays ait produit un arbitre de niveau mondial en karaté, une première au pays des hommes intègres.
Oumarou Yugo a aussi déclaré qu’un projet est en gestation et va regrouper les professionnels de la pratique du Karaté. Il a indiqué que lorsque ce projet sera fin prêt, il sera soumis aux autorités. « Nous allons sceller des jumelages avec les universités et les écoles professionnelles, afin que l’athlète puisse combiner études et pratique sportive », a-t-il annoncé. Il faut rappeler que sur le plan mondial, le Burkina Faso fait partie des grandes nations de Karaté, au regard de ses différents résultats et performances.

DCRP/Primature

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.