À compter du 27 mars 2020, les adjudications sur les guichets d’appel d’offres de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) seront fixé à un taux de 2,50%, son plus faible taux d’intervention, lit-on, mardi 31 mars sur le site de la banque.

Cette mesure entre dans le cadre des voies et moyens de contrer les impacts négatifs de la pandémie du Covid-19 sur le système bancaire et permettre d’assurer le financement de l’activité économique dans l’Union.

Dans son communiqué, l’organe d’émission indique : « cette opération vise également à fournir aux banques les ressources nécessaires à moindre coût, en vue de conforter leur liquidité et leur permettre de maintenir et d’accroître les crédits à l’économie, à des taux plus bas, notamment en faveur des entreprises et des Etats membres de l’UEMOA ».

Ainsi, la Banque centrale s’attend à ce que des banques répercutent cette baisse du coût de leurs ressources sur les taux d’intérêt des crédits à la clientèle, particulièrement dans le cadre des réaménagements des crédits aux entreprises résidentes affectées par la pandémie et qui rencontrent des difficultés à assurer le paiement de leurs échéances. La Banque Centrale réaffirme sa détermination à prendre toutes autres mesures qui s’avéreraient nécessaires, dans le cadre de sa mission, pour contrer les effets néfastes de la pandémie du Covid-19 sur les économies de l’Union.

Financial Afrik

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.