Faire de Ziniaré une ville propre, saine, débarrassée des déchets, c’est le défi que s’est lancé le maire de la commune et son équipe à travers notamment l’exécution sur 12 mois, d’un projet dénommé « Hygiène et assainissement dans la ville de Ziniaré » et soutenu financièrement par l’association Faso Bara.
Le 21 mai, tous les acteurs impliqués dans ce projet se sont retrouvés pour faire un bilan d’étape dans sa mise oeuvre.

Une des priorités de la mairie de Ziniaré est la traque des déchets et autres ordures qui salissent l’image de la ville. En lançant "Ziniaré, ville propre, sans aucun déchet », le conseil municipal a engagé un combat contre l’insalubrité à travers un Plan stratégique de gestion des déchets solides (PSGDS) 2019-2028. Dans ce cadre, il a élaboré un projet dénommé « l’amélioration de l’hygiène et l’assainissement de la ville de Ziniaré », financé par l’Association Faso Baara, d’un montant de vingt millions six cent mille (20 600 000) francs CFA, sur une durée d’exécution de douze (12) mois.
Le 20 mai, une rencontre s’est tenue dans l’enceinte de l’hôtel de ville pour faire le bilan d’étape, sorte d’évaluation de la mise en œuvre de ce projet.
Selon le deuxième adjoint au maire, Mouni Zongo, par ailleurs responsable des questions d’assainissement et d’hygiène de la ville, "ce projet est une composante du projet Plan stratégique de gestion des déchets qui s’étend sur une durée de 10 ans. Chaque année, nous prévoyons organiser un certain nombre d’activités et ce projet qui est financé par Faso Bara nous a permis de mettre en œuvre quelques activités prioritaires de notre plan », a-t-il expliqué aux journalistes. A commencer par le renforcement des capacités des acteurs. Les femmes militantes d’associations œuvrant dans le domaine de l’assainissement ont séjourné dans la commune de commune de Kombissiri pour s’inspirer des expériences qui y sont menées en matière de gestion des déchets. A cela s’ajoute l’équipement des associations avec l’acuisition de 14 bacs mobiles, 03 tricycles, du matériel de protection (bottes, tenues, gants de ménage), d’un motocyclette (Yamaha YBR 125) d’un ordinateur portable, etc. On note également que le centre est désormais clôturé et que des campagnes de sensibilisation de la population sur la gestion des déchets ont été menées.
Pour le maire Pascal Compaoré, ce projet a été un succès total, avec un taux de réalisation de 100% et un taux d’exécution financière de 99%. Une satisfaction pour l’exécutif municipal d’autant qu’au départ, les associations qui sont dans le domaine des déchets n’étaient pas bien équipées et suffisamment formées.
Reste que les défis à relever en matière d’assainissement sont encore énormes, d’où le besoin de mobiliser encore plus les acteurs, notamment les associations pour faire de Ziniaré une ville propre, assannie et belle.
Ce n’est pas tout. Comme d’autres communes, celle de Ziniaré doit relever le défi de la valorisation des déchets "car « le tout n’est pas de ramasser les déchets, il faut aussi voir ce qui doit être fait des déchets", a indiqué le deuxième adjoint.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.