Triste premier semestre de l’année 2020 dans le secteur de la culture, plus précisément de la musique africaine. Après Manu Dibango, Aurlus Mabélé, tous emportés par le fichu minuscule coronavirus, voici que la faucheuse vient d’emporter aujourd’hui 22 mai une autre icône de la musique africaine, Mory Kanté, à l’âge de 70 ans. On le savait malade, mais la nouvelle de sa disparition a créée un émoi dans l’univers du show-business du continent et des mélomanes de la bonne musique.
Grande figure de la musique mandingue, Mory Kanté a fait danser des millions de gens aux quatre coins de la planète avec son tube à succès Yèkè Yèkè publié en 1980.
Mais les grands ne meurent. Ta voix va continuer à égayer le quotidien pas toujours heureux de millions de gens.
Le président guinéen, Alpha Kondé a eu le mot juste pour lui rendre hommage en soulignant "son parcours exceptionnel" et la "fierté" nationale qu’il incarne.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.