Le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, a appelé ce samedi 1er août 2020, les voyageurs, à « respecter scrupuleusement » toutes les mesures prises par le gouvernement burkinabè, dans le cadre de la réouverture des frontières aériennes, afin d’éviter un rebond de la pandémie de la COVID-19.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le Premier ministre précise que la décision du gouvernement, de rouvrir les frontières aériennes du Burkina Faso, « n’est aucunement le signe d’un relâchement dans la lutte contre la COVID-19, ou de la fin de la pandémie ».
Selon lui, cela traduit le fait que nous devons désormais vivre avec la maladie. Christophe Joseph Marie Dabiré a par ailleurs invité les populations, à redoubler de vigilance, en observant les mesures-barrières.
C’est le mercredi 29 juillet dernier, que le Premier ministre a signé un décret portant réouverture des frontières aériennes au Burkina Faso. Ce décret fait suite à la décision du Conseil des ministres du 22 juillet 2020, qui avait marqué son accord pour la réouverture des frontières aériennes.
Le décret indique notamment, que tout voyageur se présentant à un point d’entrée, doit être muni d’un test négatif à la COVID-19, datant d’au plus cinq jours. Il prévoit également des mécanismes de confinement, d’auto-confinement ou d’isolement, en cas de nécessité.

DCRP/Primature

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.