A l’issue de la cérémonie officielle de sortie de promotion à l’Académie de police ce jeudi matin, le président du Faso a réagi à l’affaire des 11 personnes décédées dans la nuit du 14 au 15 juillet dernier suite à leur garde-à-vue dans les locaux de l’Unité anti-drogue de la police nationale à Ouagadougou.
« Ce sont des choses qui sont inacceptables et qui ne peuvent pas rester dans l’impunité », a indiqué le président du Faso.
« C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, j’ai instruit que la chaîne de commandement de ce service soit suspendue, en attendant que la police judiciaire fasse son travail et que nous voyions les mesures à prendre à l’issue du constat des médecins légistes », a ajouté le président Kaboré, pour qui la police doit être un pilier de défense de l’Etat de droit.

Direction de la communication de la présidence du Faso

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.