La CEDEAO a invité vendredi ses Etats-membres, à renforcer les mesures de surveillance au Coronavirus, en particulier au niveau des points d’entrée, alors que l’infection qui a déjà tué 1500 personnes, vient d’arriver en Afrique.

Les ministres de la Santé de la CEDEAO réunis en urgence vendredi à Bamako (Mali), ont adopté plusieurs mesures, selon le communiqué final parvenu samedi à l’AIB.

Il s’agit notamment du renforcement des mesures de surveillance et de management en particulier aux points d’entrée et Renforcer d’urgence les capacités nationales essentielles pour le diagnostic et la prise en charge des cas.

Les ministres ont aussi souhaité le renforcement de la coordination, de entre les États-membres en matière de préparation à l’épidémie de Covid-19, y compris la collaboration transfrontalière.

La CEDEAO a insisté également pour que le public reçoive des informations précises, appropriées et opportunes au sujet de l’épidémie.

L’instance régionale compte aussi travailler en étroite collaboration avec les autorités chinoises pour surveiller l’état de santé et assurer le bienêtre de ses citoyens résidant en Chine.

Le nouveau coronavirus qui a fait son apparition en décembre en Chine a déjà tué près de 1500 personnes pour 64 000 cas, principalement en Chine, et touche présentement une vingtaine de pays dans le monde.

L’Afrique jusque-là épargnée, a confirmé hier vendredi, un premier cas en Egypte.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.