Après le départ de Djibo et la fermeture du commissariat de police de la ville la semaine dernière, un des syndicats de la police, Union Police nationale (UNAPOL) a convoqué ses militants dimanche 15 septembre pour une réunion d’urgence.
Le communiqué ci-contre en rend partiellement compte !

Ce jour 15 septembre 2019 s’est tenue au siège de l’UNAPOL une réunion d’urgence sur la situation sécuritaire actuelle du pays.

La rencontre a permis à travers les témoignages des délégués de confirmer que la situation sécuritaire est inquiétante dans certaines régions et mérite une réponse urgente. L’UNAPOL constate que le déficit d’arme et de moyens adéquats contribuent à exacerber le stress et la démotivation des policiers dans les zones de guerre. Le refus du ministère de la sécurité de traiter diligemment la situation d’une partie sensible des policiers, effrite la cohésion et l’efficacité des équipes.
Au vu des problèmes soulevés, à l’unanimité, trois décisions importantes ont été prises au cours de cette rencontre.

Ces décisions seront transmises au Ministère de la sécurité au cours d’une audience dans les meilleurs délais.

L’UNAPOL souhaite que les États-majors de la gendarmerie et de la police y soient associés.
Une conférence de presse sera organisée au cours de la semaine afin de porter à la connaissance de l’opinion certaines pratiques malsaines incompatibles avec le contexte sécuritaire qui est ont cours.

L’UNAPOL invite l’ensemble des policiers à redoubler d’ardeur dans la sécurité des populations tout en restant mobilisé pour d’éventuels mots d’ordre.

Pour le policier , l’Unapol ne lâche rien.

Le Secrétaire à la communication et aux relations extérieures.

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.