Le Secrétariat Permanant du Conseil national de Lutte contre le SIDA et les Infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS), avec l’appui financier de l’Union Européenne et l’Etat Burkinabé, a dépisté 12017 personnes et sensibilisé 60 607 autres dans le cadre des travaux de réhabilitation de la RN4, tronçon Koupéla-Gounghin. Ces résultats ont été donnés au cours d’un atelier de validation tenu le mercredi 3 octobre 2018 dans la salle de réunion de l’hôtel Pacific de Koupéla.

Dans la dynamique de contribuer à la lutte contre le SIDA, l’Union Européenne a accordé une subvention en 2017 au Secrétaire Permanent du Conseil National de lutte contre le Sida et les IST en vue de mettre en œuvre un projet de sensibilisation et de dépistage au profit des travailleurs du chantier de réhabilitation de la Route National Numéro 4 (RN4) tronçon Koupéla-Gounghin, Région du Centre-Est et des populations riveraines pour la période d’octobre 2017 à octobre 2018. C’est ce qui a permis au SP/CNLS de tenir un atelier de validation ce mercredi 3 octobre 2018 dans la salle de réunion de l’hôtel Pacific de Koupéla.

Dans le rapport final, il est ressorti que 60 607 personnes dont 31 756 femmes et 28 851 hommes ont été sensibilisés et 12 017 autres dont 6 129 hommes et 5 888 femmes ont été dépistés. Selon le responsable des activités auprès des comités de lutte contre le sida, Ouinonga Sawadogo, les objectifs ont été largement atteints. « Nous sommes très satisfaits de l’atteinte des objectifs. Sur 100 activités prévues, nous avons pu réaliser 100 dont un taux de 100%. Toutes les personnes dépistées séropositives ont été référées dans les formations sanitaires de Koupéla pour une prise en charge médicale et psychologique. » Ce projet a été mis en œuvre dans trois communes de la province du Kourittenga, concernées par les travaux de réhabilitation de la RN4, tronçon Koupéla-Gounghin.

Selon Ouinonga Sawadogo, plusieurs activités ont été menées à savoir ; la réalisation des activités de sensibilisation, la réalisation de deux campagne de dépistage, la prise en charge des personnes infectées, l’acquisition des tee-shirts de sensibilisation, la confection des panneaux de sensibilisation, la confection de banderoles, l’acquisition et distribution des condoms. Il faut noter que la population totale de la province du Kourittenga, concernée par ledit projet, est évaluée à 440 296 habitants en 2016 et selon les données de l’année 2016 de la séro-surveillance, la prévalence au VIH est de 1%.

Le nombre de personnes vivants avec le VIH est estimé à 4 403 personnes et aussi, 24 339 cas d’infection sexuellement transmissibles ont été enregistrés pendant l’année 2016. Aux dires de M. Sawadogo, cette situation interpelle les acteurs de la riposte à redoubler d’efforts pour éviter un rebond de l’épidémie, d’où l’importance de ce projet qui contribuera sans doute à la réduction de l’infection au VIH.

AIB

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.