Le Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF) célébre du 22 au 26 juin 2021 son trentième année d’existence. En prélude à cette célébration, la direction générale du FAARF, Dorcas Tiendrebeogo, a animé une conférence de presse ce vendredi 18 juin 2021 à Ouagadougou pour présenter les différentes activités entrant dans le cadre des festivités.

Pour résoudre de façon structurelle la question de l’accès des femmes aux financements, les autorités burkinabè ont décidé en septembre 1990 de la création d’un Fonds publics exclusivement dédié aux financements des activités des femmes. Baptisé Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF), il a débuté ses activités en 1991 avec à l’époque trois provinces que sont le Bazega, l’Oubritenga et le Kadiogo. Les concluants résultats de cette première phase pilote ont permis d’étendre les zones d’impact du FAARF à toutes les autres provinces du pays. La pertinence du projet et ses impacts sur le développement des activités rémunératrices des femmes ont également permis au Fonds de traverser le temps. Elle célèbre ainsi en cette année 2021 sa trentième année d’existence.
En trente années, ce sont plus de 132 milliards de franc cfa qui ont été octroyés à plus de 2 millions de femmes reparties sur toute l’étendue du territoire national. Le taux de recouvrement est jugé satisfaisant par la directrice générale, Dorcas Tiendrebeogo. Il se situe à plus de 95%. Après 30 années d’existence et un bilan bien appréciable, la direction générale du FAARF veut marquer une halte pour célébrer les acquis, corriger les insuffisances et mieux s’armer pour relever les défis à venir.


Célébrer les prouesses d’un fonds

Plusieurs activités sont inscrites au programme de ce trentième anniversaire du 22 au 26 juin 2021 avec un cross populaire à vélo pour commencer. Ce cross à vélo partira de l’hôtel administratif abritant le ministère en charge de la Femme au siège du FAARF. Selon Dorcas Tiendrebéogo, il s’agit à travers ce cross à vélo de rendre un hommage aux femmes qui se lèvent au petit matin et vont à la recherche de leur pitance quotidienne avec le vélo. Ce cross sera suivi par l’ouverture d’une foire d’exposition des produits innovants des femmes venues des 45 provinces du pays.
Une course cycliste, une opération « don de sang » et un dépistage du cancer col de l’utérus sont également inscrits au programme de ces festivités. L’apothéose de ces festivités sera atteint ce 26 juin avec l’organisation de la « Nuit des Guimbis spéciale 30 ans ». Cette nuit de récompense de l’excellence vise à célébrer les femmes entrepreneures modèles. Elle permettra également de reconnaître le mérite des acteurs physique et moral qui ont œuvré à maintenir le dynamisme et l’efficacité du FAARF durant ces 30 dernières années.
La directrice générale du FAARF, Dorcas Tiendrebeogo a invité les Burkinabè, les femmes en particulier, à prendre part aux différentes activités afin de magnifier les 30 ans d’existence d’un Fonds qui aura contribué à accélérer l’autonomisation économique des femmes, et partant le développement du Burkina Faso.

Cheick Traoré
Kaceto.net