Ce qui apparaissait comme une rumeur est malheureusement une information avérée : à Djibo, les policiers ont fermé leurs locaux, plié bagages et quitté les lieux. Ils disent, semblent-ils, manquer d’équipements adaptés pour appuyer leurs frères d’armes engagés dans le combat contre les terroristes. C’est ce que confirme l’Union police nationale (UNAPOL) un des syndicats des policiers, dans un communiqué publié aujourd’hui : "Il nous revient qu’une certaine hiérarchie militaire d’une autre époque s’oppose à ce que certains types d’armes soient dotés aux policiers bien que les armes actuelles de la police soient inadaptées dans les zones de guerre", écrit l’UNAPOL, invitant ses militants demain dimanche pour une réunion en vue de prendre d’urgence des décisions.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.