La Stratégie nationale de la finance inclusive (SNFI) au Burkina Faso, pour la période 2019-2023 a un coût total de 59 milliards de F CFA dont 7 milliards sont toujours à rechercher auprès des Partenaires techniques et financiers (PTF), a appris l’AIB, de source gouvernementale.

Selon la ministre déléguée chargée de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré qui s’exprimait mardi à l’occasion de la table ronde des PTF pour le financement de la SNFI, « il s’agit d’un programme qui doit permettre d’amener à 75% d’ici à 2023, la proportion de la population adulte burkinabè ayant accès et utilisant des produits et services financiers ».

La ministre a expliqué que c’est « une excellente politique au cœur de l’action gouvernementale qui vise à faire de l’inclusion financière, un instrument qui va permettre d’atteindre l’ensemble des populations vulnérables n’ayant pas forcement la capacité d’entrer dans le circuit classique du financement de l’économie ».

Pour Mme Zouré, la mise en œuvre de cette stratégie a été évaluée à près de 59 milliards de F CFA dont 80% du besoin est couvert grâce à la contribution du budget de l’Etat et des PTF.

La Stratégie nationale de la finance inclusive (SNFI) pour la période 2019-2023 a été adoptée par le gouvernement burkinabè, dans le cadre de la mise en œuvre de son référentiel de développement, à savoir, le Plan national de développement économique et social (PNDES).

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.