Le Burkina Faso commémore le 20 février la 16ème Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

2019-02-15

La commémoration de la 16ème Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines (MGF) se tiendra dans la commune de Ouagadougou le 20 février 2019, sous le thème "Traduire les décisions politiques en actions concrètes à la base pour accélérer l’atteinte de la tolérance zéro aux mutilations génitales féminines en 2030", (...)


Genre : "si rien n’est fait, 50 millions de femmes et de jeunes filles seront victimes mutilations génitales d’ici 2030 (Président du Faso)

2019-02-13

Présent à Adis-Abéba pour le 32è Sommet de l’Union africaine, le président du Faso a participé à un Petit-déjeuner consacré aux Mutilations génitales féminines, "des violences faites aux femmes et aux filles" selon lui. Mesdames et Messieurs les Ministres Madame le Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme Honorables invités Mesdames et (...)


Entreprenariat des femmes et jeunes : Africare soutient la province de l’Oudalan

2019-01-30

Le Projet d’Appui à la Création d’Emploi dans l’Oudalan (PACEO), porté par l’organisation non gouvernementale Africare au Burkina Faso, a été lancé le mercredi 23 janvier 2019 à Gorom-Gorom en faveur des jeunes et femmes afin de contribuer à la stabilité socio-économique de la région du Sahel burkinabé. Dans vingt-et-un mois, huit cent soixante-onze (...)


La Fondation RAMA accompagne ses associations sœurs d’une enveloppe de 200 milles Franc CFA

2019-01-26

La Fondation RAMA et ses associations sœurs ont tenu samedi à Ouagadougou, une rencontre de travail sur leurs plans d’actions du 1er semestre de l’année 2019. Elle a offert par la même occasion 200 milles Franc CFA à chaque association pour permettre à chacune de mener à bien leurs activités. Pour la coordonnatrice de la fondation, Rasmata Kabré, le (...)


Genre : un panel de haut niveau planche sur les mutilations génitales et les mariages d’enfants !

2018-12-11

L’épouse du président du Faso, Sika Kaboré, a pris part à un panel de haut niveau organisé à Manga dans la matinée du lundi 10 décembre 2018 sur les mariages d’enfants et les mutilations génitales. C’était en présence des membres du gouvernement et de décideurs de la région du Centre-sud. La question du mariage précoce des jeunes filles et celle des (...)


Genre : le slam pour sensibiliser sur la planification familiale

2018-12-06

Dans le cadre du projet « autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel », la cité de Sya a abrité le 17 octobre dernier la cérémonie de lancement de la compétition dénommée « Je slame pour la Planification Familiale ». Cette compétition qui entre en droite ligne avec la lutte contre les grossesses non désirées des jeunes filles, s’est (...)


Le mariage précoce des filles coûte environ 63 milliards $ à l’Afrique

2018-11-27

Soixante trois milliards (63) milliards de dollars ! C’est la facture du manque à gagner que supporte le continent du fait que le tiers des filles qui s’y marient le font avant 18 ans, selon un rapport de la Banque mondiale. La pratique du mariage des enfants coûtera des dizaines de milliards de dollars aux pays africains, indique un nouveau (...)


Grossesses en milieu scolaire : « les filles de Tenkodogo aiment trop l’argent » (Ouandaogo Mohamed)

2018-11-12

La dernière étape de la compétition "je slam pour la planification familiale" s’est déroulée le 9 novembre dernier à Tenkodogo, dans le Centre-Est, une région où le taux de grossesses nom désirées en milieu scolaire est le plus élevé. Pourquoi une telle particularité ? Tentative d’explication. Le taux de grossesse en milieu scolaire dans le Centre-Est (...)


Genre : La persistance des inégalités hommes-femmes plombe le développement de l’Afrique

2018-11-05

Il y a plus de 15 ans, le 11 juillet 2003, l’Union africaine (UA) adoptait le « Protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique ». Son but, combattre les inégalités hommes-femmes. Bien que plusieurs pays l’aient ratifié, le texte réglementaire n’a pas vraiment fait avancer l’autonomisation (...)


"Nous n’allons plus nous taire" (Plateforme Gagner avec les femmes)

2018-10-29

Malgré la loi sur le quota genre de 30%, les campagnes de sensibilisation et de plaidoyers menées par des associations féminines, la présence des femmes dans les instances de décision demeure très faible. La Plateforme "Gagner avec les femmes au Burkina" (GF-BF), a décidé de prendre le taureau par les cornes pour que les femmes aient réellement droit (...)