Crise dans l’enseignement : la grève de 72 heures agace le premier ministre

2018-01-11

Le mot d’ordre de grève de 72h lancé par la Coordination nationale des syndicats de l’éducation depuis le 09 et qui s’est poursuivi hier 10 janvier par une marche-meeting. Dans l’après-midi, le premier ministre Paul Kaba Thiéba est monté au créneau pour appeler les syndicats au sens des responsabilités C’est un homme très inquiet et préoccupé par la (...)


Education nationale : "Une année blanche vaut mieux qu’une vie blanche"

2018-01-11

Débutée le mardi 09 janvier 2018, la grève de 72 heures décidée par la Coordination nationale des syndicats de l’éducation s’est poursuivie hier sur l’ensemble du territoire. A Ouaga, le deuxième jour a été marqué par une marche suivie d’un meeting à la bourse du travail La crise qui secoue le système éducatif burkinabè depuis un certain temps est loin (...)


Education nationale : le grand jour !

2018-01-09

C’est aujourd’hui que débute la grève de 72 heures décrétée par la coordination nationale des syndicats de l’éducation, un regroupement d’un quinzaine de syndicats du secteur de l’éducation nationale. Tout porte à croire qu’il y aura du monde dans les rues du Burkina, particulièrement dans les grandes villes comme Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Hier, les (...)


Violences éducatives : souvenirs de terreur à l’école

2018-01-08

Si nous ne voulons pas que nos jeunes basculent dans la violence, nous devons, par nos actes, leur prouver notre propre attachement au respect des lois et de leurs droits. Car le sentiment d’impuissance face à l’injustice constitue un cocktail explosif qui, tôt ou tard, finit par nous exploser à la figure. A la manière du sociologue Pierre Merle (...)


Education nationale : voici les réponses du gouvernement à la plateforme de la CNE !

2018-01-05

Hier 4 janvier, à l’exception de la Comoé, les cours ont repris dans les établissements primaires secondaires sur l’ensemble du territoire national. Mais dans une ambiance pour le moins délétère, guère mieux que celle qui prévalait avant les vacances de noël. Les mouvements sociaux observés depuis des semaines perturbent toujours le bon fonctionnement (...)


Violences contre les enfants : les conséquences sur l’activité du cerveau et sur l’apprentissage

2018-01-05

Le développement de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) a favorisé de nouvelles découvertes dans les neurosciences qui prouvent l’impact désastreux des violences éducatives sur l’apprentissage et sur la vie sociale et affective des victimes de maltraitance. Dans un ouvrage publié en 2014 sous le titre "Pour une enfance heureuse : repenser (...)


Education : l’UNAPES-B exprime ses craintes au premier ministre

2018-01-03

L’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur au Burkina(UNAPES-B) s’est entretenue hier 2 janvier avec le premier ministre Paul Kaba Thiéba pour lui faire part de ses craintes quant à la situation qui prévaut dans l’école burkinabè. A l’issue de l’audience, le président de l’UNAPES-B, Hector Ouédraogo a déclaré (...)


Violences contre les enfants : comparaison entre la France et la Suède

2018-01-03

En Europe, la Suède a été le pays pionnier en matière de lutte contre les violences éducatives. Elle a adopté dès 1979 une loi les interdisant. Puis elle a accompagné l’adoption de la loi par une campagne de sensibilisation de sa population et par une politique de soutien aux familles et aux adultes en charge d’enfants. Depuis 1995, le pays mène tous (...)


Vœux de nouvel an du MENA : "l’école est ce bien commun, le plus précieux de tous," (Jean Martin Coulibaly)

2018-01-02

Dans son message de nouvel an, le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation (MENA) invite les élèves, enseignants et parents d’élèves au dialogue afin de résorber les désaccords qui existent dans le secteur éducatif En ce début d’année 2018, j’adresse mes vœux les plus sincères et les plus chaleureux à celles et ceux qui, partout au (...)


Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso : les sept zéros de la discorde

2017-12-30

Les étudiants de la promotion 2016-2017 du département Sciences économiques et de gestion (SEG) de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, sont à couteaux tirés avec leur administration. En effet, des divergences entre étudiants et personnel académique, qui ont abouti à l’ajournement des 1 596 étudiants ayant pris part à la session normale du premier (...)