L’histoire, le choix et le fait de l’homme !

2018-04-15

Nous intitulons ainsi le prologue de notre analyse sur le devenir histoire que nos deux publications sur la culture ont, entre temps, interrompue. En fait, plus ou moins qu’un prologue, il s’agit pour nous d’envisager les bases d’un renouvellement du débat sur notre présence humaine, présence qui a conscience d’elle-même, dans cette dimension (...)


L’autorité et la liberté de l’enfant

2018-04-09

L’enfant qui pousse son premier cri dans une famille apporte de la nouveauté. Il ne vient pas au monde pour perpétuer des traditions sacrées, intangibles, immuables. Propulsé au monde dans toute sa singularité, il existe pour contribuer à une recomposition globale de la société et du monde. Pour l’auteur de cet article, les enfants n’appartiennent pas (...)


Cultures africaines : apprendre à lier le bois au bois

2018-04-02

Dans ce deuxième volet de notre réflexion sur la culture, nous osons envisager l’horizon d’une véritable renaissance culturelle africaine. L’idée qui sous-tend cette notion de renaissance étant bien entendu, discutable. Qui parle de renaissance, considère qu’il y a eu vie et mort. L’Afrique culturelle a-t-elle vraiment existé ? Si oui, a t-elle (...)


Pour une société de tolérance !

2018-04-02

Face aux fanatismes de toutes sortes, aux actes terroristes et aux autres violences sur fond religieux, l’auteur du texte ci-contre estime que seule la tolérance peut faciliter le vivre ensemble et contenir les extrémismes. Le moins qu’on puisse dire est que la tolérance n’est pas la vertu première dans le monde d’aujourd’hui. Les actes (...)


L’homme, acteur ou sujet de l’histoire ?

2018-03-18

Le 26 août 1789, le peuple français, au nom de l’humanité entière, proclame les droits de l’homme, la souveraineté des peuples, la liberté, l’égalité ; tout cela, après avoir incendié les geôles de la Bastilles le 14 juillet et aboli les privilèges de la noblesse le 4 août de la même année. Ces événements, qui sont eux-mêmes l’apothéose de siècles de combats (...)


"L’âge d’or" des données (data) : une menace pour nos libertés ?

2018-03-17

Les données (data) sont « la nouvelle devise » de l’économie numérique, « le nouvel or noir », nous dit-on. Alors, opportunité et/ou risque ? Une chose est sûre, nous sommes définitivement entrés dans un monde de données massives, multiples, hétéroclites, hétérogènes, reliées les unes aux autres. Avec l’informatisation de notre quotidien, tout devient données (...)


L’Afrique devient à nouveau un enjeu militaire majeur, cette fois ci, entre puissances occidentales et émergentes

2018-03-12

Le continent africain n’avait plus connu pareille concentration de forces militaires étrangères sur son sol depuis la fin de la seconde guerre mondiale puis, par la suite, de la guerre froide. Ces dernières années, près d’une trentaine de bases militaires étrangères, permanentes ou temporaires, ont été dénombrées en Afrique (voir la 2e partie de ce (...)


Comptes rendus des conseils de ministres du Burkina Faso (2008-2017) : évocation des ministères « sociaux » et « juridico-sécuritaires »

2018-03-12

Dans la série d’articles consacrés aux comptes rendus des conseils de ministres du Burkina Faso (Voir http://kaceto.net/spip.php?article4453) je vous présente aujourd’hui l’évolution de l’évocation des ministères dits « sociaux » (ici : ministère de la jeunesse et de l’emploi, ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de base, ministère de (...)


Le devenir du monde : de la divine providence aux lois historiques !

2018-03-12

Nous faisons, avant toute chose, le rappel que le monothéisme a généré, par son surgissement dans la conscience humaine, une nouvelle vision du devenir. Avec cette vision, l’humanité échappe au cercle éternel qui faisait croire que tout tournait en rond, selon des cycles plus ou moins longs, sans espoir d’une destination finale à l’horizon. Le (...)


Dieu et l’avenir de l’humanité

2018-03-05

Il est ressorti de nos propos antérieurs que la multitude des dieux, aux temps des civilisations polythéistes, fut un obstacle majeur à une unité et à un sens unique du devenir historique. Bien sûr, le devenir était objectif, indépendant de la volonté de tout peuple. C’est plutôt son interprétation par les hommes qui était subjective et centrée sur l’ego (...)