Le Jeudi 9 juin dernier, c’est avec désolation et colère que nous avons été informés qu’un journaliste de la Télévision BF1 a été agressé dans l’exercice de sa profession par des éléments de la gendarmerie nationale.

En effet, notre confrère William Somda, présent à la direction régionale du Centre de la loterie nationale du Burkina (LONAB) pour couvrir une manifestation des agents de cette société, s’est vu confisquer sa caméra.
Pour justifier leur forfaiture, les éléments de la gendarmerie lui auraient signifié agir sur ordre du Directeur régional de la LONAB qui juge la manifestation de ses agents illégale.
Pour l’Association des journalistes du Burkina (AIB), cette agression physique et morale sur la personne d’un journaliste en quête d’informations constitue non seulement une intimidation, mais aussi une atteinte grave à la liberté de presse au Burkina Faso.
Nous tenons à rappeler au Directeur régional ainsi qu’aux éléments de la gendarmerie nationale ayant commis cette forfaiture que rien ne justifie un tel acharnement sur notre confrère.
C’est pourquoi, l’AJB :
Dénonce et condamne cette tentative d’intimidation d’un journaliste dans l’exercice de sa profession.
Interpelle la hiérarchie de la gendarmerie nationale de s’abstenir de céder à l’instrumentalisation au point de s’immiscer dans le travail des journalistes,
Félicite les journalistes pour le travail qu’ils abattent tous les jours dans le but de donner l’information juste et vraie à l’opinion nationale.

Pour le Bureau National
Le Président
Guézouma SANOGO
Ampliations
EMGN
DG LONAB

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.